COUPE DU MONDE À VAL D’ISÈRE :

COUPE DU MONDE À VAL D’ISÈRE :

RETOUR GAGNANT POUR KRISTOFFERSEN

Absent du premier slalom de la saison en raison d’un lourd différend avec sa fédération, Henrik Kristoffersen a démontré qu’il restait bien le meilleur slalomeur du moment en s’imposant aujourd’hui sur la Face de Bellevarde au terme d’une deuxième manche éblouissante. Déjà troisième du géant hier, le Norvégien a signé sa 11e victoire en Coupe du monde dans un scénario assez similaire à l’année précédente. Comme l’an dernier, le Norvégien a dominé Marcel Hirscher de 75 centièmes. Et comme l’an dernier, le Français Alexis Pinturault, qui briguait au moins un podium après avoir signé le meilleur temps de la première manche, a vu ses espoirs brisés dans la seconde. « C’est fantastique, surtout après tout ce que j’ai traversé », a confié Henrik Kristoffersen à l’arrivée, en référence au procès qui l’oppose à sa fédération en raison d’un problème de sponsors de son casque. « C’est tellement bon d’être de retour sur les skis. Vous ne pouvez pas imaginer », a-t-il ajouté. Troisième temps le matin, le détenteur du globe de la spécialité a haussé le ton l’après-midi pour l’emporter haut la main, en un temps combiné de 1’44”54.

Éblouissant lui aussi l’après-midi après un parcours en demi-teinte en première manche, Hirscher, vainqueur du premier slalom de la saison à Levi, a cependant dû concéder un lourd débours à celui qui est actuellement intouchable dans la spécialité. « Du point de vue comptable, c’est un très bon week-end. Après, je suis obligé d’admettre que Henrik est aujourd’hui intouchable en slalom. Tout simplement parce que sa technique est en tout point parfaite. C’est génial de voir des skieurs de ce niveau en Coupe du monde, » a déclaré l’Autrichien, toujours grand seigneur. S’il conserve largement la tête dans la course au gros globe, son quintuple détenteur n’est plus le maître dans les deux disciplines techniques où le week-end avalin a démontré qu’il est désormais dominé par Pinturault en géant et par Kristoffersen en slalom.

La troisième place est revenue au Russe Alexander Khoroshilov, deuxième temps le matin, qui a profité de l’abandon de Pinturault pour maintenir sa place sur le podium.

À signaler l’exploit d’Armand Marchant, qui est devenu le premier Belge à se qualifier pour la deuxième manche d’une épreuve technique de Coupe du monde en prenant la 22e place de la première manche. Le skieur liégeois a finalement terminé 18e, le meilleur résultat d’un Belge à ce niveau. « Il n’y a pas de piste en Belgique, du coup je me sens un peu Français », a-t-il dit du haut de ses 18 ans.

Le week-end du Critérium Hommes, qui a tenu toutes ses promesses, s’achève sous les applaudissements d’un public survolté et ravi d’avoir assisté à un spectacle d’une telle qualité. Rendez-vous le week-end prochain sur la piste Oreiller-Killy de la Daille pour les épreuves Dames.

Crédit photo : Michel Cottin/Agence zoom

Partagez cet article